les moments cocasses

Publié le par tipeda.over-blog.com

Le premier jour d'école, quand j'ai dû parler français aux enfants, ouh, ça faisait bizarre...

 

Quand Tony m'a dit un jour que Mary n'était pas là,  "Elen, take rice and you have yogourt to eat with". Du riz et du yaourt ? Pourquoi pas, en fait.

 

Quand j'ai entendu dans la classe d'à côté, l'air de "what shall we do with the drunken sailor" chanté par les élèves. Je pense qu'ils avaient dû adapter d'autres paroles, mais, dans un collège des frères sallaisiens, ça faisait comment dire, un peu décalé...

 

Quand j'ai réussi à comprendre qu'un de mes élèves m'appelait  "femme", marra, comme si j'étais son esclave, et qu'il a ouvert de grands yeux étonnés quand j'ai réussi à lui faire comprendre que non, je ne voulais pas qu'il m'appelle comme ça. Pourtant je suis une femme quoi !

 

Quand j'ai compris qu'en disant "là" à mes élèves, ils s'arrêtaient tout de suite car, "la", en arabe c'est "non".

 

Quand je disais que je venais de Bretagne, en fait je disais Bretania, et en arabe, ça veut dire Angleterre.

 

Quand on m'a demandé d'être guide parce que je traînais du côté de l'église de la Nativité, et que je parlais français.

 

Quand je me suis retrouvée par erreur au collège en marcel et short, j'ai rasé les murs car un "ustaz" ne s'habille pas comme ça.

 

Quand le responsable du français au collège est entré dans ma classe et s'est présenté en disant "Bonjour, je suis Maer" et que j'ai cru que c'était le maire de Bethléem qui venait faire sa visite de rentrée. Quanq je lui ai dit "ah vous êtes monsieur le Maire ?", il a bien rigolé. Et il se tape sur les cuisses chaque fois qu'il me voit maintenant. En fait les maires ne viennent jamais dans les écoles, ils n'ont rien à voir là dedans ici.

 

Bon, allez, hier on a fait la cueillette des olives. C'est la saison. Du bonheur cette première sortie scolaire. Une seule sortie en deux mois d'école. Il était temps ! On a pensé à toi Hubert, comme promis. On a mis un peu de notre coeur dans chaque olive. On en a cueilli ... 1000. Ben ouaih, on a fait des paquets de 10 et Ryan a tout recompté parce qu'il avait besoin d'être sur. C'était bien. On a fait des empreintes de tronc, on a mangé des figues mmmhh zaki. On va essayer de les préparer en lacto fermentation. Pour l'instant, elle trempent dans l'eau. Je vous tiens au courant et Philippe pourra en rapporter à la maison pour vous les faire goûter.

 

Vous pouvez aussi faire planter un olivier en Palestine :

 

http://www.solivr.fr/agir/planter-olivier-palestine.html

 

Publié dans divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
<br /> J'adore..le coup du short! je t'imagines trop bien Elen, je suis sûre que tu tirais dessus pour le rallonger !....POK<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> c'est trop cool toutes ces nouvelles ! Merci de faire partagé tes ptits moments !<br /> <br /> mention spécial pour monsieur le Maer !<br /> <br /> <br />
Répondre