Autre balade

Publié le par Filip

J'ai repris mes balades autour de Bethléem, toujours autant de vie autour de moi, les passants, les marchands, la circulation ...

 

En s'éloignant du centre, la ville est beaucoup plus calme, je me sens écrasé par la chaleur et le manque de couleurs, je passe devant des résidences luxueuses, des ateliers de menuisiers, de garagistes, de cordonniers, de textiles, de ferronerie ... quelques épiceries

 

Au bout, j'arrive au premier camp de réfugiés le camp de Al Azza. Depuis 1994 ?, les camps sont ouverts, il n'y a plus de contrôle israélien permanent. J'entre donc dans les ruelles étroites encadrées de maisons vétustes, ily a peu de gens dans les rues, ceux que je rencontre me font des signes de salut, les enfants me sourient, je ne peux pas communiquer comme je le voudrais avec eux, ils ne parlent pratiquement tous que l'arabe ...Je me ballade, moins mal à l'aise que je ne l'aurais pensé.

Les rues sont sales, des amas de détritus s'amoncellent un peu partout, des enfants trainent des poubelles et ramassent quelques déchets : le personnel de l'UNRWA (Organisme des nations unies chargé des camps) est en grève depuis plusieurs jours car ils n'ont pas été payés. Ces gens s'occupent des écoles, du ramassage des ordures, des soins ...

 

Je continue mon chemin, à la sortie, quel contraste : le grand hotel Parasise s'élève devant moi ... Je reviens en arrière pour photographier les dessins que j'ai repérés à l'aller : 

 

Dessins.jpg

Publié dans voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article